principes et historique

Au carrefour entre monde traditionnel et espace culturel, un site pour les pratiques et rencontres artistiques

Le Site de pratiques théâtrales, situé en Creuse, sur la commune de Janaillat, n’est pas un théâtre mais un lieu résidences de création, de travail et de formation, un lieu-ressource sur le théâtre et les arts connexes, inscrit dans l’environnement du Limousin.

Il est né avant tout de la nécessité de Jean-François Favreau et du théâtre de l’homme ivre d’avoir un lieu dédié à leur travail et à celui de leur compagnie, le Théâtre de l’homme ivre. Ce projet s’inspire d’un courant théâtral et anthropologique européen qui a été rencontré par les fondateurs du Site lors de six années de travail et collaborations à l’étranger (essentiellement en Pologne, Autriche, Ukraine et Etats-Unis).

Ce théâtre met le travail du corps et de la voix, et les processus intimes de l’acteur, au premier plan. Il se nourrit de pratiques connexes au théâtre : chant, mime, arts martiaux, danse et de l’étude de pratiques traditionnelles, porteuses, selon nous, d’un témoignage fondamental sur l’expérience humaine.

Ce projet, soutenu dès ses débuts par l’Institut Grotowski de Wroclaw en Pologne, vise à devenir à la fois le maillon d’un réseau européen, un point de repère et de ressources pour des initiatives et des processus peu représentés en France, et un centre de gravité local, inscrit dans son environnement.

Pourquoi à Janaillat ?

Nous avons trouvé à Lavauzelle un lieu pour notre travail, étranger à l’agitation des salles de répétition et à la course stérile à l’originalité. Nous cherchions un lieu propice à la concentration, accueillant pour nos recherches sur les pratiques traditionnelles : or, nous y avons aussi rencontré un site et une histoire, auxquels nous souhaitons désormais consacrer une partie de nos recherches. Ce lieu n’est pas un simple outil : c’est un partenaire, que nous apprenons à connaître.

En faisant un travail d’enquête sur le territoire creusois (sur la mémoire, la socialité rurale, le travail traditionnel, les migrations, l’enfance, l’écoulement particulier du temps…), en éprouvant notre travail auprès de ses habitants (adultes ou enfants, lors de programmes pédagogiques dans les écoles, collèges, bibliothèques, mairies…), en fondant notre travail sur l’échange et la participation du spectateur (lors de fréquents événements et rencontres), nous entendons ancrer notre démarche dans la réalité et interroger la pratique du théâtre. En créant un environnement de travail simple et concret, nous voulons sortir d’une logique qui identifie le théâtre soit à une société culturelle d’initiés, soit au spectaculaire commercial fondé sur le modèle de la télévision, c’est-à-dire pratiquer ce qu’Eugenio Barba appelait un « tiers-théâtre ».

Le Site

Le Site de pratiques théâtrales, avant d’être un pôle d’activités immatérielles (un label, un centre de ressources, un site internet, etc.) est avant tout un lieu physique. Il s’agit d’une ferme traditionnelle constituée de trois bâtiments et d’un terrain en bordure de forêt, à la confluence des anciens chemins de la forêt – c’est un partenaire avec lequel il faut dialoguer.