Archives de l’auteur : Site de pratiques théâtrales

Voice and Body / Polyphonies (J. Parente, J-F. Favreau) à Lisbonne

Voix et Corps / Polyphonies

Atelier de pratique vocale et théâtrale, composé de deux modules

  • Voice and Body Molik_Parente : Jorge Parente assisté d’Antonio Dente
  • Polyphonies : Jean-François Favreau

  • A Lisbonne, Portugal
  • Estudios Pro.Dança | Rua de São Domingos à Lapa n°8
  • Du lundi 09 Mai au vendredi 13 Mai , de 10 heures à 17 heures
  • (avec une heure de pause déjeuner)

Les matins : « Voice and Body », Molik_Parente

Jorge Parente, assisté d’Antonio Dente

La démarche de Jorge Parente s’appuie sur le travail pédagogique et artistique de l’acteur, chercheur et pédagogue Zygmunt Molik.

Organisé comme une série d’actions physiques développant une connexion entre le corps, la voix et le souffle, son « alphabet du corps » est un espace d’accordage et d’expérimentation, qui ouvre et libère une énergie créative subtile, et offre un soutien précieux pour la pratique vocale. Cette pratique progressive, collective et individuelle passe par l’apprentissage de ces actions physiques-vocales, par des explorations individuelles et de groupe, et des improvisations.

Émerge alors, au croisement avec la pratique artistique et l’histoire humaine de chacun, une résonance inattendue et imprévisible, source de vibration du corps, qui permettra d’entreprendre un travail plus personnel. Pour ceci, les participants sont priés de venir avec un texte et un ou deux chants individuels, soigneusement connus par cœur.

Zygmunt Molik est l’un des acteurs majeurs de la compagnie du metteur en scène Jerzy Grotowski, et un grand chercheur et pédagogue du « parathéâtre » polonais. Jorge Parente, comédien et metteur en scène, suivit pendant vingt ans son enseignement et fut son assistant. Désigné par Z. Molik pour prolonger et transmettre sa pratique, il est depuis plus de dix ans le dépositaire de cette tradition, enseignant cette pratique vocale qui implique le corps et l’Être tout entier. Il enseigne en Angleterre, au Brésil, en Croatie, en France, en Norvège, en Pologne, au Portugal et en Thaïlande.


Les après-midis : « Polyphonies »

Jean-F. Favreau

Cet atelier propose une immersion dans le son du chant en commun. Il consiste à alimenter, par un effort du souffle et de la vibration, une écoute, et à chercher, à l’intérieur du son, par l’ouverture de la voix et de l’oreille, la sensation de « l’accord parfait ». Celui-ci s’entend dans un sens musical (harmonique), mais aussi sur le terrain humain de chaque rencontre – une relation qui n’est pas sociale mais vibratoire.

Chemin faisant, nous apprendrons à la volée un répertoire de chants populaires, profanes ou sacrés, en faisant confiance à la mémoire corporelle et collective. Par un relai d’initiative, il s’agira de porter ensemble la vie d’un chant, avec sa naissance, son sommet et sa résolution, en nous fondant sur l’effet physique et émotionnel (le « frisson »), mais aussi sur histoire et de la poésie orale qui est véhiculée, quitte à laisser notre imaginaire trouver son propre chemin.

Jean-F. Favreau est comédien et metteur en scène, formé en France et en Europe Centrale, notamment à l’Institut Grotowski, en Pologne, où il travaille pendant une dizaine d’années avec Teatr ZAR. Il y fait la rencontre de Zygmunt Molik puis de Jorge Parente. Il participe puis commandite de nombreux voyages de recherche et une relation continue avec des chanteurs traditionnels (des îles de Méditerranée, du monde salve, des Caraïbes, du Centre-France…), et organise des rencontres, actions et ateliers, autour de la transmission orale, notamment au sein du Site de pratiques théâtrales Lavauzelle, dans le Limousin, qu’il co-fonde en 2010.


A Lisbonne | Estudios Pro.Dança | Rua de São Domingos à Lapa n°8

Lundi 09 Mai au vendredi 13 Mai, de 10 heures à 17 heures

(avec une heure de pause déjeuner)

Tarifs : 345 euros

Inscriptions : Filipa Hora

filiparhora (at) gmail.com Tel :+351 96 9291161

nouvelles d’hiver – ateliers polyphonies, perspectives d’été…

Bonjour, et joyeux 2022,

Voici les nouvelles de l’hiver :

– les ateliers POLYPHONIES, avec Jean F Favreau, en Limousin et ailleurs :

  • 6 février, à Aubusson, le Fabuleux destin, 10-17h
  • 20 mars, idem
  • avril : atelier à Saint-Agil, dans le Perche (date à confirmer)
  • avril : report d’un atelier à Marseille, date à préciser (https://vassilissatheatre.wixsite.com/website)
  • 9-13 mai : atelier à Lisbonne avec l’ami Jorge Parente (voix et corps / Polyphonies)

– et pour l’été, on pressent :

  • une deuxième édition de « l’ai écouté dire », avec Péroline Barbet, l’association « Feux », et le CRMT en Limousin
  • une résidence ARTEC avec l’université Paris 8, sur le thème du collectif, avec des intervenants invités
  • des ateliers d’été avec notamment cette année une première expérience de l’entraînement formidable de l’art martial russe Systema (avec Aziz Drabia)…

– et des chantiers…

N’hésitez pas à nous écrire si vous avez une réaction, un avis, une envie…

Bon hiver à vous tou-te-s !

Vaudou_Holidays, on y est !

IMG-20210626-WA0000

photo E. Brodzki

Cette histoire commence par de nombreuses et violentes épreuves, celle d’une administration inhumaine, de la folie sanitaire, du racisme et finalement, au seuil du voyage, par le deuil de Mambo Carmele (qui nous manque infiniment)…
En dépit de tout ça, à contre-courant, 4 praticiens du Vaudou haïtien du Lakou Madame Nerval de la ville de Jacmel (une prêtresse, une chef de chant et deux tambourineurs) sont parvenus à nous rejoindre, avec enthousiasme, générosité, et soif de rencontre !

Le programme « Vaudou_Holidays » se met en place,
– d’abord à Faux-la-Montagne en cette fin de mois de Juin, pour des moments de fête (préparés avec des fallois pendant l’année passée),
– puis à Lavauzelle ensuite pour 4 jours d’ateliers de pratique artistique.

Ouvertures publiques

A FAUX-LA-MONTAGNE
…où une forte activité désirante a eu lieu mais où l’on n’a décidément pas l’opportunité d’organiser beaucoup d’événements publics du fait de la législation sanitaire en vigueur.

– le mardi 29 – CUISINER / CELEBRER
ATTENTION Lieu encore à préciser. Plus d’info en direct au Constance social Club (CSC) de Faux-la-Montagne.
15h : après-midi cuisine avec les haïtiens pour préparer un grand dîner le soir et le rituel de mercredi
19h : repas commun
20 h : danse et jam. Amenez vos instruments !

– le mercredi 30 – SOIN COLLECTIF
9 h 00 – 15 h : hutte de sudation à l’écoquartier de Faux (venir à jeun, avec 2 serviettes, un maillot/sari, et si vous voulez, un objet à purifier/sacrifier)
Détail :  Allumage du feu à 9 h 30, Préparation des participants à 10 h 30,  Entrée dans la hutte à 11H
14h 30 h : repas partagé « tiré du sac »
15h 30 h – 17 h : marche vers le rocher de Clamouzat, avec collecte d’éléments végétaux pour constitution d’un dispositif végétal et pour le rituel
à partir de 17 heures : RITUEL sur le rocher (autour du soin) mené par Mambo Ninie

– le jeudi 1er Juillet
10 h : petit déjeuner des rêves au CSC (danse improvisée) avec brioches – prix libre
12 h 30 : repas partagé « tiré du sac »
14 h : déambulation vers le lac de Faux, « Jovial soin » (coiffure, etc.)

à LAVAUZELLE

– Jeudi 1er juillet
9 h 30 : début des ateliers de pratique théâtrale autour du Vaudou haïtien et du Vodùn Béninois, avec Sandra Déjardin et Nadège Ametogbe (équipe du projet « accordée »), Pietro Varrasso (metteur en scène, ancien collaborateur de Grotowski, enseignant au conservatoire de Liège), Vincent Harisdo (chorégraphe béninois, initié au Vodun), rejoints par les haïtiens
20 h 30 : soirée – MUSIQUE IMPROVISEE
avec les haïtiens, en dialogue avec le percussionniste Lè Quan Ninh – prix libre

– Vendredi 2 juillet –
9 h 30 : ateliers
20 h 30 soirée TRAVAUX EN COURS – présentation du travail en cours « Accordée », de Nadège Ametogbe et Sandra Déjardin + rencontre avec Vincent Harisdo – prix libre

– Samedi 3 juillet –
9h30 ateliers
Attention, la soirée aura lieu dans une forêt à La Forêt-Belleville, Vidaillat, près de Soubrebost/Pontarion, à peu près à mi-chemin entre Lavauzelle et Faux.
Apéro-picnic partagé dans la forêt de l’asso Vasi-Jeunes, à La forêt Belleville, commune de Vidaillat (au bout de l’impasse, à droite lorsqu’on vient de Soubrebost).
19 h : repas partagé – apportez quelque chose à manger ou à boire.
20 h 30 : Dialogue d’éléments rituels mis en œuvre par Vincent Harisdo (initié au vaudou Béninois) et le Lakou Madame Nerval de Jacmel.

– Dimanche 4 juillet, Lavauzelle – RENCONTRE
– 19 h : sortie d’atelier et rencontre avec Pietro Varrasso, puis repas de clôture – participation libre

Organisation : Site de pratiques théâtrales Lavauzelle (Janaillat) et le Constance Social Club de Faux la Montagne, l’EUR ArTeC, Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord avec l’Université Paris 8, l’Université Paris Nanterre, l’Université d’État d’Haïti (UEH) et l’Institut Grotowski (Wroclaw, Pologne).
Avec l’aide de la DRAC Nouvelle Aquitaine, Vasi-jeunes (Vidaillat), les Lakous Madame Nerval et Legphibao (Haïti), le Cours Florent (Paris), ACC, FOKAL, l’Ambassade de France en Haïti,  et l’Ambassade d’Haïti en France.

Attention, il reste quelques places pour les ateliers de pratique artistique :
– du 1er au 4 juillet à Lavauzelle Ici
– et en Pologne (Institut Grotowski) – 12-19 juillet  (english)

Renseignements : Constance Social Club (sur place) et spt@lavauzelle.org

Rencontres autour de la collecte sonore – programme

 

j'ai écouté dire-portrait

« J’ai écouté dire… » est imaginé et réalisé par le Site de pratiques théâtrales Lavauzelle et le Centre régional des musiques traditionnelles en Limousin. L’année 2021, première édition, on pourra y trouver un atelier, deux rencontres, un concert qui parle de collecte, et on y entendra parler artisanat et arts du geste, musiques de tradition orale, mythes et histoire locale.

Du 17 au 23 mai, Lavauzelle accueille en résidence Péroline Barbet, réalisatrice radio indépendante (France Culture, RTBF…).

Du 20 au 23, Lavauzelle devient une plateforme de création radio, avec « J’ai écouté dire… », un atelier dirigé par Péroline sur la mémoire orale. Le thème de travail cette année est le personnage du maçon de la Creuse, à la fois célèbre et mal connu, et l’imaginaire qui se déploie autour de lui (les chansons, la migration, les sites, ses descendants aujourd’hui…). On suivra donc cette année le fil de la pierre…

Deux ouvertures ponctueront ce programme :

  • Le samedi 22 mai, à 17 heures 30, nous accueillons trois collecteurs pour parler de leurs expériences de collecte, en Limousin (avec Jean-Jacques et Louise Le Creurer, musiciens, enseignants, et collecteurs) mais aussi ailleurs (avec Anne-Florence Borneuf, ethnomusicologue des Balkans). On y parlera du « terrain », de rencontres, de chant, et on y écoutera des choses…
  • Le dimanche 23 mai, à 17 heures 30, se tiendra un rendu d’atelier avec Péroline Barbet, suivi d’un concert qui parle de collecte et d’oralité, avec le trio Farem tot petar.

Pendant tout le temps des rencontres, la plasticienne Anna Gianferrari travaillera à des dispositifs d’écoute à partir de feutre, qui seront dévoilés pendant les ouvertures.

Attention, ces événements sont à réservation impérative, via l’adresse email ci-dessous. La jauge est très limitée en raison du dispositif sanitaire.

Renseignements, inscriptions : collecte.sonore@lavauzelle.org

Ce programme est aidé par la DRAC Nouvelle-Aquitaine, le département de la Creuse, et la communauté de communes Creuse Sud-Ouest.

Et Lavauzelle, c’est ici.

Liens : Peroline-barbet.comAnne Florence Borneuf sur France MusiqueFarem tot Petar, reportage de Radio Vassivière, AnnaGianferrari.fr

« J’ai écouté dire » – atelier de collecte et réalisation sonore

collecte_MES

Du 20 au 23 mai, le Site de pratiques théâtrales transforme en plateforme de création sonore, avec Péroline Barbet, réalisatrice radio et ethnologue.

Nous suivrons le « fil de la pierre », au pays du granit, le monde artisanal, et ce personnage mythique creusois du maçon migrant, celui qui, au XIXe siècle, allait bâtir les grandes villes de France.

Entre narration, musique, enquête, art sonore, nous chercherons à fabriquer un objet commun en mettant en valeur les compétences et sensibilités de chaque participant.

Toutes les informations ici

Vaudou_Holidays

VAUDOU_HOLIDAYS

Programme de résidence, atelier et action artistique autour des arts du Vaudou, en Creuse. Programme mené par Fabrice NICOT et Stéphane POLIAKOV, à l’université paris 8, l’EUR ArteC, avec l’institut Grotowski, et l’ambassade d’Haïti. Avec le soutien de la DRAC Nouvelle-Aquitaine.

avec le Constance Social Club et les habitants de Faux-la-Montagne et alentour. 

Du 24 juin au 5 juillet 2021

Holiday : vacance, mais aussi “jour saint”, chez le metteur en scène Jerzy Grotowski, désigne un temps suspendu, d’exception, échappant à la productivité. En abandonnant le jeu social, un groupe de participants se rend disponible à de nouvelles relations extra-quotidiennes, aussi bien qu’à un travail de révélation de soi – ce que Grotowski appelle l’acte – incluant le rapport à l’autre et à la nature. 

Holy c’est aussi « whole », total, holistique, une façon de considérer qu’il se passe quelque chose quand tout l’être est engagé, en relation avec son environnement, ce qui invite à une attention redoublée aux processus les plus banals en apparence. 

Vaudou_Holidays, c’est ainsi l’organisation d’un temps de vacance par la rencontre et la vie partagée avec une communauté de praticiens du vaudou haïtien. Cette communauté, constituée en 2015 par le metteur en scène Fabrice Nicot  et son équipe, autour de la forme artistique et rituelle Traverser la barrière, est composée de six praticiens : prêtresses (mambos), chanteuses et percussionnistes, de Jacmel et Cap-Haïtien.

Nous avons un besoin urgent d’un endroit où l’on ne se cache pas (…) Je pense que ça va sortir par une petite ouverture, un intervalle, une fenêtre, une porte, que ça va pénétrer à l’extérieur.

Jerzy Grotowski, Jour saint / The day that is holy


Programme

Premier volet

Du 24 au 30 juin, une intégration du groupe de praticiens vaudou dans l’environnement du bourg de Faux-La-Montagne, dans une logique d’accueil par les habitants, sous le signe holistique de la vacance. Les pratiques artistiques et/ou rituelles y rencontreront actions élémentaires de la vie humaine et collective, afin qu’elles déteignent les unes sur les autres. Dans la culture vaudou, la cuisine, le sommeil, le rêve, le soin, l’échange, la fête, le rapport aux lieux… forment un continuum. Le rituel et/ou la fête surgissent de l’étoffe du quotidien, de ce qu’on a partagé ensemble, de ce que l’on a préparé, mangé, assemblé, tissé dans la matière et entre nous. En retour, le prosaïque est sans cesse irrigué par l’incursion du sacré dans l’espace du pratique.

Ce temps de vie commune de six jours est ouvert à tous, gratuit, sans inscription préalable, et se déroulera à Faux-la-Montagne et ses environs, mené par un collectif d’habitants de la commune, autour du Constance Social Club où des informations mises à jour seront toujours disponibles.

 

Deuxième volet

du 1er au 4 juillet, un temps d’atelier de pratique artistique sera organisé par le Site de pratiques théâtrales avec le groupe haïtien, invitant à questionner par l’expérience personnelle et collective les formes rituelles du vaudou.

Pour construire cet atelier, en regard du répertoire haïtien, le chorégraphe d’origine béninoise Vincent Harisdo, avec l’équipe du projet Accordée (dir. Nadège Ametogbe), proposera une ouverture sur les sources Vodù du mouvement dans les traditions d’Afrique de l’Ouest.

L’atelier fera aussi une place à la perception des arts vivants du Vaudou par et pour le théâtre, avec la présence d’un metteur en scène proche du travail du Workcenter de Jerzy Grotowski (en cours de confirmation).

Les soirées, enfin, permettront aux participants, mais aussi à des artistes invités, de croiser leur pratique propre avec celle des artistes haïtiens. Il aura lieu au Site de pratiques théâtrales Lavauzelle, sur la commune de Janaillat (à 50 km au Nord de Faux).

  • Le 1er Juillet, une soirée d’improvisation musicale aura lieu, avec le percussionniste Lè Quan Ninh
  • Le 2, une soirée de scène ouverte – petites formes autour du Vaudou et d’Haïti
  • Le 3, le chorégraphe Vincent Harisdo présentera sa conférence dansée autour du Vaudou béninois
  • L’action scénique/rituelle « Traverser la barrière » y sera également présentée en soirée, le 4 juillet.

  

Le Vodou haïtien

La pratique traditionnelle des arts vivants et rituels Vaudou, ou Vodou, ou Võdù, trouve son origine en Afrique de l’Ouest. Transposée à son arrivée dans les Caraïbes, du fait de la traite esclavagiste, elle devient en Haïti une ressource pour le peuple, permettant de préserver un espace hors de la société où peut se vivre la relation au monde des ancêtres, un espace où se régénère leur vie communautaire. C’est un espace où les individus s’accomplissent. Paradoxalement, mis “hors d’eux-mêmes” par la fameuse possession des esprits, les célébrants manifestent en même temps leur singularité propre, profonde, en lien très intense avec la communauté. 

Le vodou haïtien joue un rôle économique, social, politique et subversif. Syncrétisme des cultures d’Afrique, amérindiennes et européennes, devenu tradition à part entière, le vodou haïtien et ses références guerrières ont servi de socle idéologique à la révolte des esclaves déportés sur l’Île d’Hispaniola – aujourd’hui République Dominicaine et Haïti. Le vodou œuvre à la transformation sociale, car il est subversif.

Fabrice Nicot et Stéphane Poliakov, université Paris 8


Faux-la-Montagne : Invitation à nous rejoindre

Le séjour à Faux-la-Montagne sera inauguré par une fête d’accueil, autour du lac, et orienté vers un temps conclusif de célébration commune, une fête/rituel, dans les environs du village. Pour alimenter le fil de ces journées et mener à ces moments forts, nous avons choisi le canal de quelques verbes : manger, soigner, célébrer, mourir, dormir.

Les habitants du plateau de Millevaches et de ses environs mettront en partage des propositions, initiatives, expériences, questions, compétences, ou encore des recettes, en relation avec ces verbes. Ceci peut prendre la forme d’un atelier, une réalisation collective, un temps d’échange guidé, une promenade, un moment musical…

Ce temps de rencontre sera activé par les habitants du Plateau, afin de suspendre la marche des impératifs du quotidien, permettant de réinventer la relation, la mise en partage, et le rapport au temps.

Pour cela, les personnes intéressées sont invitées à nous rejoindre, en s’installant par exemple au camping de Faux-le-Montagne, et en se rendant chaque jour au Constance Social Club (à Faux-la-Montagne) où le programme du jour sera communiqué.


Ce programme reçoit le soutien de la DRAC Nouvelle-Aquitaine, de la communauté de communes Creuse Sud-Ouest, de l’école universitaire de recherche ARTEC, l’université Paris 8, l’Institut Grotowski de Wroclaw, Pologne, et l’aide de l’ambassade de France en Haïti et de l’association Constance Social Club (Faux-la-Montange).


L’art de la danse Võdù est un langage, et ce langage s’appuie sur le concept de la transformation et de la métamorphose, qui sont les clés de la compréhension des Võdùs. La danse Võdù peut traverser la barrière de la conscience pour nous permettre d’atteindre notre être pré cognitif, profondément enfoui en nous-même. Il envisage le corps comme un « vaisseau temporel » qui transporte l’âme de nos ancêtres du passé vers le futur, et il nous encourage à convier ceux-ci à participer à notre danse présente. La danse Võdù se caractérise par l’effacement du caractère, la différenciation entre le naturel et le neutre. Le passage par le neutre est à la base du processus de transformation de l’artiste, celle qui lui permettra ensuite de faire jaillir toutes sortes de créatures cachées en lui.

Vincent Harisdo, chorégraphe

Voice and Body + Polyphonies ! La Guillotine, Montreuil

Un beau ricochet, suite à nos ateliers d’été à Lavauzelle, une expérience d’atelier joint :

Jorge Parente et Jean-François Favreau vont diriger ensemble, pour la première fois, un atelier à la Guillotine, Montreuil, du 12 au 16 octobre 2020.

atelier JP - l

Le thème d’exploration et de rencontre que nous avons voulu donner à cette proposition commune est le rituel du monde pastoral, « le chant des bergers », qu’il soit d’ici ou d’ailleurs, réel ou imaginaire, répertorié ou réinventé.

Détails ici : Atelier _chants de bergers_ Guillotine

Atelier Immersif d’été 2020 (2-14 août)

En dépit de la crise sanitaire, et comme annoncé dans le dernier article, nous avons décidé de maintenir, en août, la dixième édition de ce rendez-vous annuel, afin de reprendre petit à petit une vie sociale et harmonique…

Nous prendrons un temps ensemble pour préciser le fonctionnement de l’atelier et de la vie commune – nous prendrons des précautions pour que chacun soit en sécurité et détendu.



sky : taurion

ATELIER IMMERSIF D’ETE – 10 e édition !

2-14 août 2020

Lavauzelle, 23250 Janaillat

Présentation

Les ateliers proposés à Lavauzelle depuis 10 ans s’adressent aux personnes intéressées par les pratiques performatives : théâtre, chant, danse, cirque, arts martiaux, arts rituels… Ils visent à alimenter et élargir l’expérience individuelle de la scène mais également à proposer un espace-temps pour le travail sur soi ainsi qu’une expérience collective.

Le programme de cette année articule training de l’acteur (exercice de ses facultés corporelles, vocales, créatives), et recours à des pratiques de transmission orale, qu’elles viennent du monde traditionnel (Kalaripayatt plurimillénaire, polyphonie traditionnelle, chant et danse d’Occitanie) ou de techniques plus contemporaines transmises de personne à personne (l’approche théâtrale et vocale de Zygmunt Molik/Jorge Parente, la pratique somatique de Moshe Feldenkrais).

Dans cet univers, nous cherchons un équilibre entre transmission et création, disciplines “exotiques” et ressources de l’ici, mémoire et invention.

L’atelier dure 13 jours et comprend 6 modules distincts.


Programme détaillé

  • PREMIERE SESSION

2-7 août : Atelier théâtral/vocal “Corps et voix” avec Jorge Parente et Zoé Ogeret (selon la pratique de Zygmunt Molik – acteur du Teatr Laboratorium de J. Grotowski)

La technique de Zygmunt Molik (qui a désigné Jorge Parente comme continuateur de sa pratique) s’appuie sur un « Alphabet du Corps », dont chaque « lettre » est structurée pour servir la voix, des actions physiques précises, qui mobilisent entièrement l’Être, et invitent chacun à l’exploration et à la découverte de sa voix. Celle-ci libère une énergie créative plus riche et plus subtile. A partir de cela, les participants travailleront ensuite sur des matériaux personnels, chants ou textes, improvisations et structures collectives. Jorge Parente et Zoé Ogeret ont suivi les ateliers de Zygmunt Molik pendant plus de vingt ans.

  • Le 7 août (18h) : partage d’un moment de l’atelier et soirée festive

_

  • DEUXIEME SESSION

8-11 août : Art martial indien Kalaripayatt avec Sankar Lal S. Nair et Justyna Rodzinska-Nair (Studio Kalari, Wroclaw, PL) + chant traditionnel occitan avec Clément Gauthier (La Nòvia, Polifonic System, Tornamaï / Cévennes)
Attention la session de chant prendra fin le 10 au soir, avec une soirée chantée-partagée.

Le Kalaripayatt est un art martial millénaire du Sud de l’Inde qui forme des guerriers, médecins et artistes. Il constitue un système dynamique, très complet, pour le corps, l’énergie et l’esprit. Sankar Lal S. Nair, né dans cette technique, enseigne le Kalari depuis plus de 15 ans en Inde, en Pologne, et partout en Europe. Il est également masseur et soignant ayurvédique.
Justyna Rodzinska-Nair est initiée au Kalaripayatt depuis 15 ans, elle a étudié et écrit sur cet art martial qu’elle enseigne. Elle crée en 2020 un training online avec le Studio Kalari qui contribue à diffuser cet enseignement dans le monde.

Clément Gauthier est un chanteur et musicien autodidacte installé dans les Cévennes. Il évolue aussi bien dans le milieu de la musique traditionnelle des balèti, que dans l’univers des musiques nouvelles et expérimentales, influencées par exemple par les minimalistes américains.

  • Le 10 août (18h) soirée chantée-partagée
  • 11 août : Atelier Kalaripayatt et rencontre autour de l’art martial et des pratiques ayurvédiques

_

  • TROISIEME SESSION

12-14 août : Atelier de chant polyphonique traditionnel avec les chanteurs et acteurs Barbara Majnarić (Ojkanje / chants balkaniques de Croatie et alentour), et Jean-François Favreau (répertoires méditerranéen, slave et caucasien) + préparation physique (pratique Feldenkrais) avec Nikos Dalton-Appelquist et Betzabel Falfan 

Le chant Ojkanje est une polyphonie à deux voix, non-tempérée, chantée dans l’arrière-pays dalmate, qui a fait récemment l’objet d’une reconnaissance par l’Unesco. Barbara Majnarić mène une recherche sur cette tradition et explore également d’autres pratiques des Balkans, notamment avec Svetlana Spajić.

Le travail de Jean-François Favreau est fondé sur de nombreuses rencontres dans des villages du monde méditerranéen et slave, sur des répertoires sacrés et profanes. Il s’appuie sur la physicalité du son pour y trouver son chemin et établir une nouvelle relation à l’autre. Jean a rencontré groupes de chant et confréries, participé à et dirigé des projets de théâtre musical depuis 15 ans, notamment à l’institut Grotowski de Wroclaw, Pologne, où il s’est formé et à travaillé jusqu’en 2012.

La technique somatique constituée par Moshe Feldenkrais vise à une auto-éducation fondée sur une reconsidération de mouvements du quotidien pour y trouver d’autres chemins. Douce, elle est particulièrement adaptée pour la préparation au chant. Nikos Dalton-Appelquist et Betzabel Falfan sont de jeunes praticiens formés à l’école d’Aurillac.


La totalité de l’atelier constitue une expérience en immersion (incluant la dimension du partage de la vie quotidienne) qui sera rythmée par des moments de rencontre, détente, fête, ou promenade…

Nous proposons des moments pour pouvoir échanger avec les différents intervenants sur leurs démarches et sur le projet du Site de pratiques théâtrales.

L’ensemble des sessions constitue un tout équilibré et cohérent. Une participation au cas par cas est toutefois possible (merci, alors, de nous contacter).

Le temps de travail quotidien est de l’ordre de 8 heures. Le reste de la journée sera consacré au repos, aux tâches communes (roulement pour les tâches de cuisine, soin du lieu…), et à des moments de rencontre et de parole.

 


Informations pratiques 

TARIFS*

  • Atelier Immersif complet (13 jours) :  650 euros / TR. 585 
  • Session Corps et voix seul : 360 / TR. 300
  • Session Kalaripayatt et chant occitan seul : 220 / TR. 180 
  • Session “Polyphonies” seule : 150 / TR. 120

*Le Tarif réduit (TR.) s’applique aux demandeurs d’emploi, intermittents, étudiants, participants réguliers de l’atelier “Polyphonies” d’Aubusson. En cas de doute, ou cas particuliers, nous consulter.

 


HEBERGEMENT et RESTAURATION*

Nous organisons un logement dans des gîtes environnants à 13 e/nuit.

La participation pour les repas est fixée à 12 e/jour (produits frais essentiellement d’origine locale, à majorité végétarienne).

*Merci de nous contacter avant le début du stage pour toute question relative à l’hébergement, régime alimentaire, etc.

 


TRAJETS

Il est souhaitable d’arriver la veille du premier jour d’atelier de de prévoir un retour le lendemain du dernier jour (soit 14 nuits sur place).

Nous recommandons d’avoir recours au covoiturage et mettrons en lien les personnes concernées et volontaires.

Nous pouvons organiser des navettes (gratuites) pour aller chercher et ramener les participants à la gare de Guéret (bus), voire de La Souterraine (ligne ferroviaire Paris-Austerlitz / Toulouse) dans la mesure où les arrivées sont coordonnées. 

En voiture : comment venir à Lavauzelle ?


INSCRIPTION

Merci de nous signaler votre intérêt par email, courrier ou téléphone, en indiquant bien votre parcours, la raison de votre intérêt, et les modalités de votre participation, ainsi que toute indication qu’il nous faudrait connaître vous concernant. 

En accord avec les intervenants, nous procéderons à une sélection dans le courant du mois de juin. A la fin du mois, si votre participation est confirmée, il vous sera demandé de verser des arrhes correspondant à la moitié de votre prix d’inscription et frais d’hébergement pour réserver définitivement votre place.

Dans le cas où un événement de force majeure (lié à la crise sanitaire par exemple…) nous forcerait à annuler les stages, nous nous engageons à procéder à un remboursement des arrhes. En cas d’annulation individuelle, les sommes versées resteront dues.

 


SOUTIENS

Ce programme, porté par l’association SPT Lavauzelle, bénéficie d’une aide aux événementiels de la communauté de communes Creuse Sud-Ouest, et d’un soutien du Centre régional de musiques traditionnelles du Limousin.

L’association est soutenue par la Direction des affaires régionales de Nouvelle-Aquitaine et la commune de Janaillat.

SPT Lavauzelle, 1 La Vauzelle, 23250 Janaillat / spt (arobase) lavauzelle.org / 05 55 54 91 50

Résidence de Miléna Kartowski-Aïach – L’opéra des récits manquants

Résidence – Les récits manquants

Prémices d’un opéra populaire sur le plateau de Millevaches, porté par Miléna Kartowski-Aïach, accompagnée par le Site de pratiques théâtrales.

Le projet est soutenu par la mairie d’Eymoutiers, de la DRAC Nouvelle-Aquitaine, et les habitants.

La résidence a représenté un axe des activités du Site de pratiques théâtrales (repérages, accompagnement artistique, technique…). Elle s’est constituée autour de deux temps forts :

  • novembre 2019 : repérages et rencontres, à partir de Lavauzelle
  • janvier/février 2020 : semaine de résidence à Eymoutiers (87), explorations et rencontre publique du 1er février, avec une centaine d’habitants du plateau, et rencontre à Limoges, le 2 février, à l’Irrésistible Fraternité, au sujet de Leros, le livre récemment paru de Miléna
  • en fin février 2020, Miléna a poursuivi sa démarche en se rendant à Limoges et Faux-la-Montagne

 

Opéra RMRencontre du 1er février 2020 à Eymoutiers, salle de la mairie

Lien vers l’émission de Nini Villegas sur Radio Vassivière

plus de détails sur le projet

épisode épidémique et nouvelles de l’été

Bonjour,

compte tenu de la situation sanitaire, nous sommes contraints d’annuler les ateliers « polyphonies » à Aubusson et Limoges pour les mois de mars et avril.

Les prochaines dates sont les 24 mai et 21 juin à Aubusson, le Fabuleux destin, 10 heures.

 

Les ateliers d’été de cette année étaient prévus en juillet et août. Nous prévoyons de maintenir la session d’aoûts avec :

du 4 au 14 août, avec

  • Jorge Parente (voix et corps),
  • Sankar L. Nair et Justyna Rodzinska-Nair (Kalaripayatt – sous réserve),
  • Clément Gauthier (chant occitan),
  • Jean-François Favreau (chant polyphonique)
  • Barbara Majnaric (chant balkanique, ojkanie)

nous ferons paraître le programme bientôt. Vous pouvez toutefois nous contacter si vous souhaitez des éclaircissements.

A Bientôt !